Le confinement imposé serait-il clément pour nos courbes de glycémies ?

C’est une tendance que je remarque sur les réseaux sociaux reliant notre communauté encore plus fortement ces derniers temps.

Je compte maintenant par dizaine les témoignages de glycémies dans la cible, de glycémies sans pics d’hyper ou d’hypo bref de belles glycémies… et je m’en réjouis ! Notre fils suit cette tendance !

bouquetdefleur-activitedeconfinement-blog-glours

Alors pourquoi ? Nous faisons tous moins d’efforts physiques

Si les activités sportives sont très encouragées par de très nombreux rendez-vous « live » ou tout simplement par le besoin ou la discipline de chacun, il est essentiel d’évacuer toute cette énergie confinée… Les pas nous manquent, nous sommes tous en mode économie !

Les émotions sont lissées

Être, par la force des choses, avec notre famille proche toute la journée ou être confiné seul, pour une durée non définie dans le contexte hyper anxiogène du Covid 19, force notre calme. Nous savons que les limites sont très proches alors, naturellement, nous apaisons les règles du jeu, en bonne intelligence pour que la promiscuité ou la solitude ne soit pas un problème.

photo-vitre-confinement-blog-glours

Personne n’est sans failles ! J’avoue bien volontiers que le jour 3 a été le jour soupape chez nous ! Nous nous sommes énervés chacun notre tour, puis avons réajusté nos curseurs pour trouver depuis le calme bienveillant.

Nous mangeons plus, c’est vrai, car les repas sont devenus une activité.

Nous les préparons car nous avons le temps. Nous prenons ensuite le temps de les partager, nous nous y appliquons c’est d’ailleurs très agréable ! J’espère que les personnes seules prennent aussi le temps de soigner leurs repas, en préparant de bonnes recettes au moins une fois par jour. C’est une des belles parts de notre humanité. La reconnaissance passe par l’estomac !

Nous grignotons moins !

Confinement oblige, nous gérons nos ressources. Nous savons tous que trop grignoter nous obligerait à ressortir faire des courses et donc prendre des risques de contamination.

Avez-vous également noté cette bienveillance glycémique ? Je vous le souhaite.

Evidemment nous imaginons que les courbes des personnes diabétiques soignantes et des personnes diabétiques travaillant pour nous servir dans les supermarchés sont mises à rude épreuve. Nous vous envoyons toute notre admiration, notre profond respect et du courage.

Nous vous remercions du fond du cœur.

La Famille GLOURS au complet.