NOTRE HISTOIRE

Vaea et olivier

Nous sommes les chanceux parents d’un adolescent et de sa petite sœur. Notre fils est diabétique de type 1 depuis le 18 avril 2016 (date mémorable pour nous). Il avait alors 10 ans, c’était les vacances d’avril et notre vie a pris ce jour-là une direction imprévue…

Comprendre et vivre avec le diabète

D’abord, nous avons dû comprendre, assimiler, organiser. Notre prise en charge en urgence, l’accompagnement et notre formation au traitement du diabète au service pédiatrique de l’hôpital de Dax ont été remarquables.

C’est sa vie bien sûr qui a été réinventée, mais nous avons tous été embarqués dans cette aventure, sa petite sœur, la famille, les amis, les copains… Pour nous, il est important de partager le diabète afin de mieux le vivre.

Ce diagnostic fut paradoxalement un soulagement : le diabète expliquait beaucoup de symptômes inquiétants dont les changements d’humeurs… Son hémoglobine glyquée était à 15%. Nous avons culpabilisé de ne pas avoir découvert son diabète plus tôt. Nous mesurons désormais l’importance de communiquer les signes du diabète afin que tout nouveau diagnostic soit le plus précoce possible.

Notre garçon s’est adapté à ses nouvelles habitudes ponctuées de mesures de glycémie et d’insuline, de courbes dans la cible et de journées voire de nuits complètement à côté, faites d’hyperglycémies, d’hypoglycémies, de schémas thérapeutiques d’unités à injecter, de savantes mesures du nombre de glucides dans l’assiette, de rigueur motivée… et de craquages salvateurs !

Nous aussi avons dû trouver nos marques, accompagner, surveiller sans être trop intrusifs (la période de l’adolescence fait marcher les parents sur des œufs). Nous avons surtout dû apprendre à faire confiance à notre fils, car c’est lui qui vit avec ce diabète et c’est sa vie qu’il construit.

Emblème de la force et parent bienveillant, l’ours est devenu notre animal totem.

Nous ne connaissions rien au diabète avant d’être concernés. Cet apprentissage nous a tous profondément transformés. C’est ça aussi la vie !

Nous avons un grand respect pour toutes les personnes diabétiques car elles ont une force et un courage incomparables au quotidien pour gérer ce diabète invisible et si contraignant. Maintenant nous connaissons nous aussi ces « instants type 1 ».

Soyez les bienvenus sur notre blog !
Nous vous souhaitons à tous une bonne lecture.

Une question ?